Une étude récente révèle que les entreprises intègrent de plus en plus la démarche RSE à leur stratégie. Outre l’impact social qui en découle, cet engagement améliore les résultats et la notoriété des sociétés.

 

7 entreprises sur 10 sont déjà socialement responsables

L’Express vient de publier une étude sur la démarche sociétale des entreprises (RSE) réalisée auprès de 192 sociétés afin de mesurer leur engagement social et solidaire. Presque toutes (95 %) s’accordent à dire que la RSE est un concept d’avenir qui occupera une place de plus en plus importante dans le secteur privé. Pour cette raison, 70 % des entreprises interrogées disposent déjà d’un service spécifique qui traite des questions cruciales telles que la parité sur le lieu de travail, le réchauffement climatique ou la solidarité. Plus de 9 responsables sur 10 sont conscients qu’une telle démarche permet d’améliorer l’image et assurer la pérennité de leur entreprise. Entre 70% et 80 % savent également que la responsabilité sociétale a un impact positif sur leurs résultats, leur compétitivité et l’adoption d’un nouveau modèle économique.

Les chevaux de bataille et les obstacles à surmonter

La parité au travail est le principal combat mené par les entreprises (94 %), suivie de près par l’accès à l’emploi pour les jeunes travailleurs (91 %), la lutte contre le chômage (81 %) et le changement climatique (79 %). Cependant, il existe encore plusieurs freins qui empêchent les entreprises d’intégrer la RSE. Les principaux obstacles cités sont le manque de visibilité (52 %), le manque de temps (39 %), la lente évolution des mœurs (38 %) et les coûts associés à ce nouveau virage (36 %).

------------------------------------------------------------------------

Par la manière dont elles organisent leur activité ou leur production, les entreprises peuvent faire preuve de leur engagement au profit de la société. Face aux attentes des consommateurs-citoyens, leur principal défi consiste à convaincre l’opinion publique de la sincérité de leur démarche.

 

Un engagement insuffisant

 

Les perceptions de l’engagement social des entreprises se caractérisent d’abord par l’idée d’un manque : 67 % des Français considèrent qu’elles ne s’engagent pas suffisamment pour la société, via une politique RSE, des dons, des fondations d’entreprise, etc. Cette insuffisance est d’autant plus regrettée que, lorsqu’elles s’investissement dans ce type de démarche, 76 % jugent que l’effet produit est largement positif.

 

 

Des attentes profondes

 

L’engagement des entreprises fait logiquement l’objet d’attentes fortes, renforcées par le fait qu’elles sont créditées de marges de manœuvre supérieures à celles dont disposent les acteurs politiques. 77 % des Français estiment ainsi que les entreprises ont le pouvoir de mener des actions sociales là où les pouvoirs publics sont aujourd’hui bloqués. 70 % jugent que les entreprises ont le devoir de prendre le relai des pouvoirs publics, lorsqu’ils sont réduits à l’impuissance. La complémentarité l’emporte donc sur la concurrence.

 

Les domaines prioritaires dans lesquelles les entreprises doivent s’engager correspondent sans surprise aux principales sources de préoccupation des Français. L’emploi (76 %) catalyse toutes les attentes, devançant de 20 points l’environnement (56 %), ces deux domaines étant les seuls cités par une majorité.

 

D’autres demandes d’intervention sont adressées aux entreprises, mais dans une moindre mesure. Elles concernent des champs d’action très variés, comme le développement local (44 %), la lutte contre les discriminations (38 %), les droits de l’homme (30 %), l’éducation (27 %), l’accès au logement (26 %), l’alimentation et la nutrition (20 %) ou encore l’aide aux associations (16 %).

---------------------------------------------------------------------

PlaNet Finance : apporter un soutien quotidien aux plus démunis

Sogeti est associé à PlaNet Finance. Créée en 1998 par Jacques Attali et Arnaud Ventura, cette ONG internationale a pour vocation de lutter contre la pauvreté dans le monde, grâce aux développements de la micro-finance. Sogeti lui apporte un soutien financier, technologique et humain.

Des bénéfices concrets. PlaNet Finance soutient les "banques des plus démunis" qui accordent des micro-crédits aux populations exclues du système bancaire traditionnel, afin qu'elles puissent créer ou développer leurs propres activités économiques. Par son action dans plus de 60 pays, PlaNet Finance a permis à plus de 80 millions de personnes de bénéficier des services de plus de 10 000 institutions de micro-finance.

Un triple soutien. Sogeti se veut un pilier essentiel de PlaNet Finance. Son concours lui permet de se développer et de se consacrer pleinement à sa mission. Outre un appui financier, Sogeti offre à PlaNet Finance son savoir-faire et son expertise technologique, et assure une maintenance de ses systèmes informatiques.

Des collaborateurs sensibilisés. De plus, le Groupe donne à ses équipes la possibilité d’effectuer des missions d’audit informatique auprès de PlaNet Finance. Grâce à cette approche, Sogeti sensibilise ses collaborateurs, témoins privilégiés du remarquable travail de terrain accompli par l’association.


PayPal